accueil



Accueil
Musée Jeanne d'Arc
Fèves artisanales
L'ébénisterie
Gastronomie
Gîtes ruraux
Chambres d'hôtes
Antiquités-Brocante
Compostelle
La Nature
Les alentours
L'église St Remy
La basilique
Le passé celte
Les faïences bleues
La boutique de souvenirs
Jeanne d'Arc

Liens intéressants
Nous contacter

 

 

 

 

 

 

 






le passé celte

 

Lorsqu'on parle de Domremy la Pucelle, la première image qui vient à l'esprit est celle de Jeanne d'Arc!

On a malheureusement voulu limiter le village à l'histoire de la Pucelle! et c'est bien dommage, car il est évident que la localité existait bien avant la fin du moyen-âge, et de nombreux vestiges sont là pour en témoigner...

En particulier, sur le territoire même de la commune, existe encore une curieuse construction, établie à flanc de colline, dans ce que l'on nomme depuis l'histoire de Jeanne "le Bois Chenu", et qui interpelle celui qui la découvre...

Une muraille cyclopéenne en fait, érigée à l'aide de très grosses pierres, et constituant une sorte de promontoire tourné vers l'est , se dresse à proximité immédiate du village...

Tellement proche d'ailleurs qu'on a du mal à imaginer qu'on a pu oublier une telle construction pendant des siècles.

On possède là vraisemblablement un ancien lieu de culte celte, formé d'une terrasse dominant la vallée de la Meuse, et on doit se souvenir de l'histoire de la Jeanne et de sa fréquentation  du site de l'arbre aux fées!

En Décembre 2013, des passionnés de Celtisme se sont retrouvés à Domremy pour célèbrer joyeusement la Fête du Solstice d'hiver, dans la nuit du 20 au 21... 

Mais ce n'est pas tout, car le visiteur intéressé peut découvrir au hasard des chemins de petits monticules de pierre, des tumuli, sous lesquels nos ancêtres enterraient leurs morts!

Ainsi que dans le même secteur subsistent encore les traces des exploitations agricoles de l'époque.

En face de Domremy, sur la colline située à l'est, on retrouve les traces bien conservées d'un  ancien oppidum, réutilisé par les romains après l'invasion de la Gaule.

Il s'agit d'un site de type éperon barré, dont on retrouve bien l'accès très typique de ce type d'ouvrage. Il figure sur les cartes IGN sous le nom de "plateau du Chatel" et culmine à 411m d'altitude.

On trouve également les vestiges d'un camp à fossés barrés dans le secteur de la "Vieille Reversée", ainsi que d'autres tumuli.

Il existe de même à proximité de la "Baraque du Comtot" les vestiges d'habitat celte, ainsi que les éléments constitutifs d'un dolmen, malheureusement abattu.

Et dans ce même secteur, on trouve dans la forêt un trou profond d'une quinzaine de mètres, vraisemblablement un "aven".

Pour compléter ce tour d'horizon, on peut citer encore les vestiges du prieuré de St Jacques au Mont, qui accueillait les pèlerins en route vers Compostelle, et qui était bâti sur les ruines d'un oppidum celte du type éperon barré, dont on peut encore apercevoir les pierres du mur d'enceinte.

Il est à noter que "Le Clos Domremy", gîtes et chambres, met à disposition de ses hôtes les cartes IGN de tous le secteur, ainsi que du matériel de randonnée, dont GPS et boussole...


haut de la page